Cosmétique bio et Végan

Cosmétiques bio et végans : les distinguer et les reconnaître

5/5 - (5 votes)

Qu’implique le terme « végan » en matière de cosmétiques ? Nous connaissons tous ce mot lorsqu’il s’agit de nourriture, mais que signifie-t-il lorsqu’il s’agit de cosmétiques ? Quelles sont les distinctions entre les produits biologiques ? Sur quelles marques pouvez-vous compter ?

Les cosmétiques végétaliens sont uniques

Un cosmétique végan est un cosmétique qui ne comporte aucun ingrédient d’origine animale ou dérivé d’animaux (œuf, miel, lait, etc.). Et voilà que vous paniquez en vous demandant quel type de rouge à lèvres vous portez en ce moment. En effet, des ressources animales sont utilisées dans la création de nombreux cosmétiques (et produits d’hygiène en général).

La plupart de ces ingrédients peuvent être remplacés par des alternatives naturelles, telles que :

  • La glycérine végétale (la seule glycérine autorisée en cosmétique bio).
  • Le squalane, issu de l’huile d’olive.
  • L’acide hyaluronique, issu de la fermentation du blé, etc.

Cependant, si l’origine n’est pas indiquée sur la liste INCI ou si aucune étiquette ou certification ne confirme le contraire, il est plus probable que l’origine soit animale pour des raisons économiques. Nous vous accordons que c’est une triste vérité. En revanche, ne diabolisons pas tous les produits qui ne sont pas certifiés : les ingrédients d’origine animale, comme le miel, peuvent ne pas répondre aux critères d’un cosmétique végan, mais cela n’implique pas toujours que le reste de la formule est indésirable.

Comment puis-je savoir si mon maquillage ne contient pas d’ingrédients d’origine animale ?

L’allégation « végan », n’étant soumise à aucune surveillance, certaines entreprises l’utilisent en toute impunité, sans aucun contrôle. Veillez donc à ne pas confondre les pictogrammes créés avec l’étiquetage réel. Il existe 12 labels internationaux reconnus auxquels vous pouvez faire confiance pour être sûr à 100 % qu’un produit est végétalien. Le label « Cruelty Free and Vegan » de PETA et le label « Vegan » de la Vegan Society sont les plus connus.

Cosmétique Vegan

D’autres labels, comme le label BIO Ecocert / Cosmebio ou le label Cruelty Free qui confirme que les produits non testés sur les animaux en grandes surfaces (ce qui est généralement la loi en France depuis 2006, mais on ne sait jamais), peuvent s’ajouter à ces certifications. Là encore, soyez prudent, un produit peut être cruelty-free, mais pas végan. Il est possible d’être bio sans être végan dans l’alimentation, mais c’est peu fréquent dans les cosmétiques, à moins d’inclure du miel.

Il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour les produits Pulpe de Vie : ils sont tous certifiés Cruelty Free et Organic et ils sont tous végétaliens, à l’exception de quatre d’entre eux, comme le gommage Sucré Frappé et la lotion de bronzage graduel Comme à la Plage qui contiennent du miel ou la crème hydratante Rides Killer, à base de cire d’abeille et le sérum 1ères rides Pulpe moi. Ces produits apicoles proviennent de petites exploitations familiales, certifiées durables qui accordent de l’importance au bien-être de nos compagnes abeilles.

La composition du produit doit être entièrement naturelle

En effet, il faut se méfier de la mention « d’origine naturelle » qui n’implique pas toujours « naturel ». Elle implique simplement qu’il est issu d’une source naturelle. Or, il est possible qu’elle ait subi de nombreuses modifications. Dans les cosmétiques « naturels », aucune proportion de composants naturels n’est nécessaire. Il n’y a pas non plus d’exigences concernant l’origine du produit ou les méthodes de production.

C’est pourquoi, il est essentiel de choisir des entreprises qui sont ouvertes sur les ingrédients de leurs produits et leur mode de fabrication. Les consommateurs veulent des produits propres, aux formulations efficaces et dépourvus d’ingrédients inutiles. Les entreprises d’aujourd’hui sont motivées pour offrir des options plus saines (pour le corps et la planète). Elles se situent quelque part entre le biologique et le conventionnel.

L’étiquetage biologique est très coûteux. Les petites entreprises ne sont pas toujours en mesure de payer les dépenses initiales d’un label ! Plutôt que la certification, elles préfèrent la recherche et le développement. Il existe donc des cosmétiques verts qui ne sont pas certifiés biologiques, mais qui sont tout aussi naturels !

En revanche, un cosmétique « naturel » peut être plus exigeant qu’un cosmétique de marque. Prenons l’exemple de l’huile de palme ou de ses composés. À l’exception du badge Nature et Progrès, les labels bio n’ont aucune limite. Une majorité de cosmétiques dits naturels, en revanche, interdisent cet ingrédient.

Il existe de multiples boutiques véganes en ligne qui proposent des produits cosmétiques végans pas chers et des produits naturels en ligne, renseignez-vous bien pour connaître la source de vos achats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.